La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme dans le déroulement infini de sa lame, [...] Charles Baudelaire .................................... Copyright © GeoMar

 

 

 

Calendrier

Publié par Georges Geomar

Article 316

 

Douarnenez le 23 janvier 2019,

 

  Un trois-mâts goélette fait actuellement relâche au port de pêche du Rosmeur. Il s'agit du Kraken immatriculé à Portsmouth de l'île de la Dominique (Etat indépendant des Caraïbes)

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

Port du Rosmeur Douarnenez

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans
316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans
316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans
316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans
316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans
316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans
316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

   Le Kraken est un ancien bateau de pêche à moteur des mers nordiques construit en 1974 au chantier Veldhuis à Gronigen aux Pays-Bas.

  Il a été transformé en navire de croisière dans les années 90 et est d'abord devenu ce magnifique trois-mâts goélette alors baptisé Pedro Doncker battant pavillon hollandais immatriculé à Amsterdam.

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

   Actuellement, après avoir changé de nom, le Pedro Doncker est devenu Kraken affrêté par Wings Of the Oceans

   But principal, dépolluer les Océans des matières plastiques en rendant compte et informant les populations sur les dégâts causés par l'inconscience de la population mondiale sur l'état des océans...

   Wings Of the Ocean est née d’un rêve partagé par deux écologistes, cumulé à un pari fou : dépolluer les océans de son plastique, retirer les filets dérivants dits “fantômes”, offrir une plateforme de recherche pour les océanologues… Le tout sous la forme d’une “Ecole de Voile” autour du monde ! 

   C’est en 2016 que Julien Wosnitza et Sébastien Fau se rencontrent, déjà sur un bateau, déjà lors d’actions écologiques, mais sur un navire de la flotte de Sea Shepherd. S’en sont suivies de nombreuses aventures en Mer de Cortez, mais surtout ils ont retiré ensemble plus de 155 filets illégaux de l’océan

   L’idée d’une collaboration est venue par la suite, au gré de discussions sur les possibilités laissées aux initiatives de dépollution, ainsi qu’aux scientifiques d’effectuer des recherches sur le long terme en mer. 

   L’idée a germé et a abouti sur un “Navire Ecole”, un 3 mâts de 47m de long, sur lequel ils parcourront les océans à la recherche de plastique et de filets fantômes, le tout en permettant à tout un chacun de participer à l’aventure et de s’initier à la voile ! 

   Evidemment, la production de documentaires, de vidéos voire d’une série est prévue au gré des périples de Wings of the Ocean. 

 

(Infos Wings of the Ocean)

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

Le Kraken, un Navire Ecole aux missions écologiques et scientifiques !

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

      Port d'attache Portsmouth, pavillon de l'île de la DOMINIQUE (Caraïbes)

 

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

 

KRAKEN

 

ex Pedro-Doncker 

 

Trois-mâts goélette

Coque : acier

Année origine de construction : 1974

Chantier : Veldhuis Groningen Hollande  

 Longueur hors-tout : 42 m.  

Longueur de coque : 34 m.

Longueur à la flottaison : 30,7 m. 

Largeur au maître-bau : 7,50 m.

Tirant d'eau : 3,80 m.

Tirant-d'air : 32 m. 

Surface des 12 voiles : 580 m²

Déplacement : 360 tonnes

Port d'attache : Amsterdam

    Hollande 2

Pavillon : Pays-Bas

 

Nouveau nom KRAKEN

Port d'attache : Portsmouth

Île de la Dominique

Touchez pas a la mer

 

 Les années 80 … Après avoir cassé la moto godille... Antoine à Moorea...

 

   Au lieu de faire un peu de pédagogie pour sensibiliser les citoyens et les amener vers une attitude plus responsable devant la pollution de la planète ; en France, on ne parle que de la «Taxe Carbone » !...

 

   Ce ne sont plus les scientifiques qui s'adressent aux citoyens. Il n'y a pas d'appel à la raison, c'est le politique qui parle... Et quel langage ! La plupart de nos élus ne savent s'exprimer devant un problème, quel qu'il soit, qu'en augmentant impôts et diverses charges qui écrasent les plus modestes d'entre-nous...

 

  Taxes sur les carburants pour sauver la planète ! Augmentations CSG , gaz, électricité etc... La France aurait la prétention de sauver la planète en écrasant son peuple !... en lui ôtant la plus grande part de son pouvoir d'achat !!! Le sacrifice de la Nation pour une noble cause ?... La petite France, à peine visible dans les méandres frontaliers des continents sur la grande carte du Monde aurait un tel pouvoir ?...

 

  Dans les années 80 (1980), conscients du péril, on demandait aux citoyens de ne pas jeter leurs déchets d'emballages de plastique (et autres) dans la nature (On n'en demandait pas tant aux industries polluantes)... Depuis ces années, la surconsommation a dépassé la raison et créé l'annihilation des consciences...

 

  A Moorea, en Polynésie française, le chanteur Antoine avait "cassé la motogodille" et n'avait plus qu'à pagayer !...

  Il chantait : "Touchez pas à la Mer !" car il découvrait, au cours de ses voyages à la voile autour du monde, que les océans et les beaux rivages servaient de poubelles à l'humanité totalement incapable de prendre conscience que les océans étaient la principale réserve alimentaire de la planète et qu'ils régulaient l'ensemble de ses écosystèmes et son équilibre climatique...

 

   AUJOURD'HUI les dégâts sont faits !

 

   Heureusement : Les marins se mobilisent encore... Seulement 20% de la population humaine vit au bord des océans et en a un peu conscience... Les autres ?...

Pourra-t-on limiter les dégâts et éviter le pire ?

 

 Bons vents !

 Georges

 

 

 1987 ANTOINE "Touchez pas à la mer"
 

 

Projet The Sea Cleaners - Yvan Bourgnon

Le Groupe Horizon est mécène du projet The Sea Cleaners mené par Yvan Bourgnon!

Le MANTA est le premier navire hauturier capable de collecter et de traiter en flux continu de grandes quantités de macro-déchets plastiques flottant à la surface des océans.

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

Kraken pour Wings Of the Oceans

 

 

 

Photos © GeoMar

​​​​​

   Notre terre est une planète vivante par l'interaction de l'ensemble des écosystèmes qui la composent. La mer est son sang que nous continuons de polluer chaque jour par les déchets des emballages de plastiques que nous y  déversons... (sans oublier les autres matières invisibles à l'oeil nu tels ces déversements de déchets chimico-industriels dans les cours d'eau etc...) Il me semble que cet aspect est un peu oublié... La taxe carbone que l'on impose aux plus modestes d'entre-nous me parait inutile par rapport à l'absence internationale de considération de la lutte contre la pollution des océans qui est la pire de toutes...

                    La plus grave évolution vers une situation apocalyptique de nos mers et océans est à venir. Non pas seulement à cause de l'insouciance des populations mais surtout suite aux décisions gouvernementales irresponsables du siècle dernier et dernières décennies ... 

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

Cliquer sur le lien ci-dessous.

Mobilisation des marins pour la sauvegarde des océans.

  Les océans sont les régulateurs du climat, si l'eau de mer est polluée par microparticules et autres déchets plastiques ceux-ci deviennent des capteurs solaires. Faune et flore meurent par asphyxie et empoisonnement, la température de l'eau augmente et son action naturelle de régulation du climat se déséquilibre...

The Elemen'Terre Project"  Marie Tabarly (cliquer ci-dessous)

The Elemen'Terre Project" Marie Tabarly (cliquer ci-dessous)

316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans
316 - KRAKEN Trois-mâts goélette ex Pedro Doncker en relâche à Douarnenez, 2019/01/23 photos GeoMar - Un Kraken pour dévorer les déchets plastiques qui envahissent les océans

   Bien que les dirigeants des nations du G7 n’aient pas encore tous pris des mesures concrètes en faveur du climat.

Tous les signaux indiquent que nous sommes au début d’une période critique, d’un point de bascule décisif pour l’avenir de notre biosphère et du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui. António Guterres abonde ainsi en ce sens :

“Le monde entrera bientôt dans une décennie décisive pour notre génération actuelle, mais également les générations futures et toutes formes de vie sur cette planète. C’est une responsabilité mondiale et accessible que d’en faire une décennie d’actions et d’aboutissement pour le développement durable.”

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article