La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme dans le déroulement infini de sa lame, [...] Charles Baudelaire .................................... Copyright © GeoMar

 

 

 

Calendrier

Publié par Georges

Fin décembre 2015...

 

 

 - Ce matin j'ai reçu ce courriel dans ma messagerie...

      

 

                     Seuls les + de 50 ans peuvent comprendre que le mouvement écologique fait rire les sans-dents !...

 

A la caisse d'un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

 

La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit :

       "Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologiste. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources !"

 

La vieille femme s'excuse auprès de la caissière et explique :

       "Je suis désolée, il n'y avait pas de mouvement écologiste de mon temps."

 

Alors qu'elle quitte la caisse, la mine déconfite, la caissière ajoute :

       "Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens !  C'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps !"

 

Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu'à l'époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin.

Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : les bouteilles étaient recyclées mais on ne connaissait pas le mouvement écologiste. Elle ajoute :

      "De mon temps on montait l'escalier à pied : on n'avait pas d'escalier roulant et peu d'ascenceurs. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux rues : On marchait jusqu'à l'épicerie du coin.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On ne connaissait pas les couches jetables : On lavait les couches de bébé. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde.

On avait un réveil qu'on remontait le soir. Dans la cuisine, on s'activait pour préparer les repas; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans effort et qui bouffent des kwatts autant qu'EDF en produit.

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà servi, pas de bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

On n'avait pas de tondeuse à essence autopropulsée ou autoportée : On utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon. On travaillait physiquement ; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnnent à l'électricité.

Mais c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif.

On n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.

On remplissait les stylos dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau.

On remplaçait les lames du rasoir au lieu de le jeter entier après quelques utilisations.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

Les gens prenaient le bus, le métro, le train, les enfants se rendaient à l'école à vélo ou à pied au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 h sur 24.

Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille-crayons et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rue...

Mais c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On n'avait qu'une prise de courant par pièce, pas de bande multiprise pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui.

 

ALORS VIENS PAS ME FAIRE CHIER AVEC TON MOUVEMENT ECOLOGISTE !

 

Tout ce qu'on regrette, c'est de ne pas avoir eu assez tôt la pilule pour éviter d'engendrer la génération des jeunes cons comme vous qui s'imaginent avoir tout inventé à commencer par le travail, qui ne savent pas écrire 10 lignes sans faire 20 fautes d'orthographe, qui n'ont jamais ouvert un bouquin autre que des bandes dessinées, qui ne savent pas qui a écrit le Boléro de Ravel... (pensent même que c'est un grand couturier) qui ne savent pas mieux où passe le Danube quand on leur propose Vienne ou Athènes etc... mais qui croient tout de même pouvoir donner des leçons aux autres, du haut de leur ignorance crasse !

 

                                    (Ouh la la !... Mamie s'énerve !... Texte, dont je ne connais pas l'auteur, qui tourne sur le Net et que j'ai reçu tel quel par courriel)

 

- Je suis pour le respect de notre planète  comme la plupart des personnes qui vivent près de la nature et comme tous ces marins qui ont beaucoup de respect et une vénération profonde pour la mer et les océans qu'ils parcourent sans oublier que la mer, source de vie, est aussi notre principale réserve naturelle alimentaire.

 

- Dans ce texte je trouve quelques vérités, voire des images qui traduisent à la fois nostalgie, reproches, inquiétudes, justifiés par la "vieille dame".

- Il faut reconnaître que la caissière, un peu rebelle... l'a agacée, menée par cet esprit de jeunesse, soucieuse de l'avenir en découvrant les souffrances d'une planète qui vient à peine de l'accueillir...

- Elle considére implicitement ses prédécesseurs comme des has-been ignorant que nos anciens ont tout inventé, laissant cet héritage aux générations qui suivent : celles qui sauront faire la part des acquis, en profiter, les modifier, les refuser, inventer, transmettre et devenir à leur tour has-been pour la nouvelle jeunesse...

 

- On entend souvent dire : "C'était bien mieux avant !"

 

- Je n'en suis pas persuadé même si quelques nostalgiques savent si bien nous parler du temps jadis avec beaucoup de lyrisme... Ô temps suspends ton vol... De mon temps... etc...

 

- Les progrès de la science, de la médecine et de la technologie nous ont apporté un confort inimaginable ne serais-ce que par rapport aux quatre dernières décénnies... Par contre en politique...

 

- Les nouvelles inventions sont rarement accompagnées d'une notice qui indique leurs effets indésirables sur l'environnement et sur la capacité d'adaptation de ceux qu'elles séduisent. Pourvu qu'elles rapportent et créent des emplois... mais pas trop...

 

- Quand la vieille dame avait l'âge de la caissière, il y a soixante ans, la matière plastique et les sous-produits du pétrole venaient à peine d'être mis sur le marché (années 50) et pourtant ils allaient envahir tous les domaines de production manufacturée et se développer de façon exponentielle jusqu'à saturation !...

COP 21 Humeurs du jour d'une has-been...

- Les prises de conscience officielles des gouvernements sur la préservation de la nature arrivent bien tardivement selon l'avis des écologistes... C'est normal, vu l'échelle du temps de l'humain par rapport à celle de l'Univers qui nous dépasse...

- La priorité donnée au développement économique industriel dans tous les pays du monde ne se souciait qu'à minima des effets sur l'environnement et parfois-même pas du tout sur la santé des opérateurs (amiante, pyralène, polychlorobiphényles)... Et aujourd'hui, ça va mieux ?...

- La prise en charge de nos déchets recyclables est arrivée bien trop tard, la prise de conscience de chacun à cet égard est encore peu affirmée.

- Il suffit de se promener sur n'importe quel rivage maritime de la planète pour constater la pollution laissée sur l'estran à chaque marée.

- Nos yeux nous disent ce qui ne va pas bien, mais on ignore tout de l'invisible : ces dégâts causés par les déchets chimiques, radioactifs, les pesticides, le conditionnement de nos aliments, les vaccins et antibiotiques administrés à nos cheptels pour nous permettre de manger de la belle viande... Dégâts qui seront constatés bien plus tard...

COP 21 Humeurs du jour d'une has-been...

        - Ces derniers mois (fin 2015) on a beaucoup parlé du réchauffement de la planète... Il faudrait surtout mettre l'accent sur la déconsidération totale de l'humanité à l'égard des océans qui nous servent de poubelles... Ceci par un manque total d'éducation sur la sauvegarde de notre propre existence... La pollution de la planète par nos déchets est la pire des nuisances.

 

 

COP 21 Humeurs du jour d'une has-been...

        Toutes les plages du monde sont souillées et polluées par les matières plastiques et emballages de produits commercialisés dont les marques se lisent sur l'estran... C'est le côté visible de la catastrophe. En regardant de plus près on découvre des micro-particules ingérables par les oiseaux, les tortues et tous ceux qui possèdent branchies et autres systèmes de filtrages tels les coquillages etc... Si vous passez par le laboratoire d'analyses biologiques alors là !...

 

- Quand on sait que l'âge de notre Terre est de 4,57 milliards d'années, que le Soleil en a 4,49 !... Et qu'en moins de 100 années l'activité humaine sur la planète a causé tant de dégâts !...

- Les astrophysiciens nous apprennent que le Soleil est un gigantesque réacteur nucléaire qui fonctionne depuis 4,49 milliards d'années... Dans environ 5 milliards il deviendra 100 fois plus gros qu'aujourd'hui et brûlera tout autour de lui. La terre n'y résistera pas une seule seconde ! On peu donc dire qu'elle a fait la majeure partie de son temps et que toute vie aura disparu de sa surface bien longtemps avant cette échéance, la chaleur devenant progressivement insupportable...

- Un peu dans la métaphore, comme une femme de 46 ans ayant subi les vicissitudes de la vie, les outrages du temps, qui devrait vivre encore une cinquantaine d'années...

- Voyant le déclin de cette généreuse personne, 150 de ses amants se sont réunis pour savoir comment ils pourraient faire pour la requinquer afin d'en profiter encore un peu !  Une cure de désintoxication, un lifting, réhydrater sa peau?... Chacun a promis de la protéger, de la soigner et lui assurer une vie meilleure afin de pouvoir profiter encore un peu de sa très grande générosité...

- Finalement, il n'y avait pas de quoi s'énerver ni la caissière emportée par l'enthousiasme de sa jeunesse ni la vieille dame tranquille qui ne demandait rien à personne... C'est le constat de la climatique au quotidien, l'interrogation sur notre temps et l'esprit de contestation qui nous animent par le biais des médias et leurs informations rabachées qui sifflent dans nos oreilles... Mais, les dégâts sont faits et s'emplifieront car, à force de déconsidération et fatigués par les promesses électorales, les peuples ne s'en préoccupent que peu...

- Quant à la théorie de la vieille dame sur la pilule... : Un raccourci un peu facile et déplacé. Elle a libéré les femmes. Elle n'empêche pas l'arrivée des générations critiquables. La pilule n'empêche pas l'éducation...Tous les enfants du monde sont prometteurs, souriants et pleins de bonne volonté. C'est à nous de les éduquer ces jeunes qui arrivent beaux et enthousiastes. Nous ne devons pas les décevoir. C'est en eux qu'il faut mettre tous nos espoirs d'un avenir meilleur par l'éducation et une meilleure considération.

 

Que vive l'école !

 

Salut,                                    

Georges                 

                

      Quant au réchauffement de la planète... Ne soyons  ni crédules ni fermés  à toute analyse...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :